Après la naissance, les premiers pas - 20 juillet 2019


Il a fallu presque 4 mois, depuis mars dernier, pour structurer effondrement.net. C'est long à l'échelle d'un site somme toute assez modeste comme celui-ci. Ceci dit, un enfant qui marche à 4 mois, ça ne court pas les rues et la métaphore de la vie humaine va devoir s'arréter là.

Alors qu'avons-nous fait ?

D'abord pas mal réfléchi et regardé ce qui se faisait sur le sujet. Plein de choses continuent déclore, on dirait même de façon exponentielle (une exponentielle positive pour une fois). Mais encore rien correspondant à ce que nous avions en tête. Le site internet collapsologie.fr s'est étoffé - ce qui est une très bonne chose - et particulièrement structuré surtout sur les ressources scientifiques et centré sur la collapso (ce qui est normal). C'est donc assez complémentaire de l'intention de ce site.

Nous avons aussi pas mal discuté avec des personnes sensibilisées et des porteurs ou membres d'initiaves (groupes Facebook transition 2030, membres de la Bascule, initiateurs de "Sorry Children", etc.) auprès desquels nous avons évoqué notre projet. Tout cela a conforté notre intuition que le site pourrait être utile.

Nous avons donc mis à profit ce début d'été pour structurer le projet en terme d'outils et de contenus :
  • réservation de noms de domaine (dont effondrement.net) et d'un espace d'hébergement
  • création d'un compte Twitter
  • création d'une chaîne Youtube
  • création d'une playlist dédiée à l'effondrement et ajout de la soixantaine de vidéos déjà identifiées)
  • mise en place d'un outil de gestion de contacts et d'e-mailing (pour permettre les abonnements et l'envoi d'informations dans les règles de l'art)
  • mise à jour et enrichissement des informations, ressources et bases de connaissances
  • rédaction de plusieurs contenus textuels
  • obtention et création de visuels
  • transfert du wiki et des contenus sur le nouvel espace d'hébergement
  • structuration du site et amélioration de sa mise en page et de son ergonomie
  • etc.

Et nous y voilà ! Nous allons commencer à parler du site publiquement et à entrer en relation avec les personnes susceptibles d'être intéressées, non seulement pour consulter les informations mais aussi pour y contribuer.

A n'en pas douter, dans ses premiers pas, l'enfant se prendra quelques gadins avant de galoper et surtout de nouer langue avec autrui... ce qui, finalement, est le plus précieux.